Yannick DE SERRE

Le travail de Yannick De Serre est aujourd’hui grandement influencé par le long séjour de l’artiste dans le nord québécois. Toujours très épurées, ses différentes séries témoignent du vide et du calme des paysages nordiques à travers un esthétisme minimaliste.

Dans ses paysages, au-dessus de la ligne d’horizon, le ciel s’anime à l’occasion d’aurores boréales pour lesquelles l’artiste brouille les limites entre le fond et la forme, utilisant l’embossage pour suggérer le mouvement fluide du spectacle qu’offre la nature. Les rares apparitions de couleurs se font discrètes et douces, et viennent ajouter une touche de vie dans la sérénité de l’œuvre. Cette apparente tranquillité dans l’œuvre est toutefois fragile, la menace d’une tempête au loin semble à tout moment pouvoir faire basculer la quiétude du paysage dans la tourmente. Yannick De Serre a expérimenté différents médiums au cours de sa carrière. Utilisant d’abord des tissus dans ses collages, puis de la fourrure pour représenter la dualité animal/humain dans ses autoportraits. Désormais, l’artiste joue plutôt sur des variations de blancs et de textures dans ses œuvres, exploitant les possibilités de l’embossage et de diverses techniques de gravure, qui donnent une toute autre dimension à sa production.

La finesse du geste et de la ligne dans le travail de De Serre résultent en une production empreinte de délicatesse, où l’intervention minimaliste de l’artiste laisse place à une intimité nouvelle entre l’œuvre et son spectateur.

Yannick De Serre, né à Grand-Mère en 1978, a complété un baccalauréat en arts visuels à l’Université Laval en 1999. Très actif dès ses débuts, il participe à plusieurs expositions collectives à Québec, et entre dans la collection de l’Imageothèque de l’Université Laval l’année de sa graduation. Il fait aujourd’hui partie de plusieurs collections privées et publiques, dont celle du Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul. Son travail est présenté à plusieurs foires et encans à travers le monde, notamment à : Londres, New York, Bruxelles, Buenos Aires, ainsi qu’en Corée et en Suisse. En 2010, il est le lauréat du prix André Michel du Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire.

Walking through my own feelings, 2016

Impression à partir d'un plexiglass rehaussé à l'encre sur papier sans acide, 1/1, 57 x 38 cm (2x)

Petite tempête du jour, 2016

Impression à partir d'un plexiglass sur papier sans acide, 1/1, 27,7 x 37 cm

Pris dans le vent, again…, 2016

Impression à partir d'un plexiglass sur papier sans acide, 1/1, 21,5 x 27,7 cm

Entre le jour et la nuit, I was there, 2016

Impression à partir d'un plexiglass sur papier sans acide, 1/1, 21,5 x 27,7 cm

Un vent, des aurores, un mois de juin, 2016

Embossage et collage de fragments de techniques de gravure sur papier sans acide, 28 X 32,2 cm

Puis le ciel s’éclaira de toute part, 2016

Embossage et collage de fragments de techniques de gravure sur papier sans acide, 32,2 x 27 cm

Ce soir, c’t’un peu dark dans la forêt, 2016

Impression à partir d'un plexiglass sur papier sans acide, 1/1, 28,8 x 22 cm

Puis, il en fut ainsi à la maison, 2016

Embossage et impression à partir d'un plexiglass sur papier sans acide, 1/1, 34,3 x 27 cm

Constelle-moi, 2016

Impression à partir d'un plexiglass sur papier sans acide, 1/1, 27,7 x 37 cm

Sombre forêt; then I thought, 2016

Embossage rehaussé au carbone et au fusain compressé marouflé sur Tondo de Bois, 35 x 27,9 cm

Mémoire intérieure of my own landscape, 2016

Embossage et encrage d'une photographie sur papier sans acide, 57 x 38 cm

Mémoire intérieure, 2016

Embossage et encrage de photographies sur papier sans acide, 1/1, 57 x 38 cm (2x)

Lettre de refus, 2013

Embossage d'une lettre de refus sur papier rehaussé de graphite et carbone, 49,5 x 38,5 cm

Sans titre, 2012

Fils et collage de fragments de gravure sur papier, 12 x 17 cm

Paysage nordique, 2011

Eaux fortes sur papier Arches 4|5, 12,5 x 12,5 cm