Communiqué de presse | Pour diffusion immédiate

La Galerie Bernard est heureuse de présenter, du 22 mai au 29 juin 2019, l’exposition RÉPARATIONS de l’artiste Richard Cloutier.

L’artiste nous présente une série de tableaux réalisés et retravaillés par intermittence, sur plus de 10 ans. Un dialogue se crée entre plusieurs œuvres inédites originellement disparates, qui ont évolué de pair avec le parcours de l’artiste. Ses ponctuelles interventions, que Cloutier nomme « réparations », se concluent aujourd’hui par la présentation d’un corpus d’œuvres dorénavant achevé avec force et maturité. Celles-ci, découlant d’un parcours complexe, sont empreintes de traces, d’itérations, de blessures et de conscience.

Ces « revisites » que Richard Cloutier a effectuées sur ses tableaux, à différents moments depuis leur genèse, sont une allégorie de nos mutations personnelles. Compte tenu qu’elle revêt une entité à part entière, l’artiste considère qu’une œuvre d’art peut porter de continuelles et évolutives transformations. Il résulte de cette production éclectique un aspect exploratoire où le processus artistique, avec ses hésitations et ses réconciliations, nous est offert avec authenticité.

Grâce à son expérience d’architecte, lui conférant son unique intuition de l’espace pictural, Cloutier conçoit des configurations spatiales étonnantes. Certains plans organisés se mêlent à un traitement de peinture plus spontané. Une profonde dimension poétique, propre à l’artiste, se joue en catimini dans ces univers mêlant un esprit mathématique et une expressivité gestuelle de la matière.

L’exposition RÉPARATIONS nous présente un généreux rassemblement d’œuvres transformées, réparées, d’où se révèle la sédimentation de plusieurs tableaux sous des couches de peinture. Cette nouvelle série d’œuvres chargée de vécu se lit comme un journal des diverses saisons de l’artiste et s’impose maintenant avec conviction dans une vivace contemporanéité.

« La fonction de l’artiste est fort claire : il doit ouvrir un atelier, et y prendre en réparation le monde, par fragments, comme il lui vient. » Francis Ponge

Richard Cloutier, né à Québec, détient un baccalauréat en architecture ainsi qu’une Maîtrise en arts visuels obtenue en 2006 à l’Université Laval. Il a été un des partenaires fondateurs des Ateliers 3 Cinquième, un regroupement de plus d’une quinzaine d’artistes. Ses œuvres ont été présentées en galerie au Canada (Québec, Montréal, Toronto) ainsi qu’aux États-Unis. Très actif sur la scène artistique, Cloutier est représenté par la Galerie Bernard, la Schoolhouse Gallery à Provincetown, Massachusetts, et à la West Branch Gallery & Sculpture Park à Stowe, au Vermont. Il a remporté́ le deuxième prix de l’édition 2012-2013 du Concours d’œuvres d’art de la Ville de Québec, suivi d’une exposition itinérante dans les arrondissements de la ville. En 2014, il entreprend une Résidence au Vermont Studio Centre. Récemment, en 2018, l’Institut canadien de Québec a présenté son projet Inventaire des peines perdues à la Bibliothèque Aliette-Marchand. Ses œuvres font partie de collections publiques et privées au Canada, aux États-Unis, au Chili, en France et en Belgique. Il est l’un des finalistes publiés dans le catalogue de l’INPA 8 The International Painting Annual 8, organisé par la Manifest Gallery de Cincinnati, Ohio, USA. Il participera, du 26 juillet au 25 août 2019, au 37e Symposium international d’art contemporain de Baie-St-Paul.
.